Crédit à la consommation : une hausse de production

Crédit à la consommation : une hausse de production

Le crédit automobile et la location de véhicule boostent les crédits à la consommation. Depuis la crise financière, la production renoue avec des niveaux historiques.

Accroissement de la demande

En France, le crédit à la consommation se porte bien avec un niveau de production proche de celui d’avant la crise financière de 2008 d’après les médias spécialisés. L’Association Française des sociétés financières (ASF) a publié des chiffres indiquant que fin juin 2018, les établissements prêteurs ont accordé 42 milliards d’euros de crédit sur douze mois glissants.

Avant la crise de 2008, 45 milliards d’euros de crédit avaient été distribués, ce qui constitue un record historique. Cette année, c’est donc seulement 3 milliards d’euros de moins par rapport à cette période. Entre 2012 et 2014, la production de crédit à la consommation est restée à des niveaux bas, approchant les 35 milliards d’euros reversés. Malgré une hausse des taux en début d’année, la demande ne s’essouffle pas et a même connu une relance de +5,3 % au premier trimestre et +7,3 % au deuxième trimestre.

Le prêt personnel (+8,5 %) et les crédits affectés (+7,7 %) soutiennent la hausse de production. Dans la gamme des crédits affectés, c’est le crédit auto pour l’achat d’un véhicule d’occasion qui a bondi de + 13 %. De plus, la location avec option d’achat (LOA) booste aussi fortement la production et bat des records avec +22,4 %.

Une production portée par l’automobile

En moyenne en France, les automobilistes achètent un véhicule neuf trois fois plus souvent avec une LOA qu’avec un crédit auto.

Pour la LOA sur les 6 premiers mois de l’année, les établissements de crédit ont accordé 4,3 milliards d’euros. Cela représente, 20 % de la production totale de crédit à la consommation au premier semestre de l’année 2018. Le secteur des filiales bancaires de constructeur se tourne donc vers des contrats de leasing et stimule le recours au crédit pour l’acquisition d’un véhicule afin de fidéliser sa clientèle et maitriser au mieux le marché de l’occasion. La LOA se développe sur ce secteur avec + 26,1 %.

Désormais, les ménages n’hésitent plus à contracter un crédit pour financer des projets divers et variés. Les crédits affectés aux biens d’équipement notamment sont en hausse de +4,9 % en juin. En général, le crédit traditionnel progresse de +2,9 %. Enfin, le crédit renouvelable fait quant à lui grise mine, avec un niveau de production stagnant à 22 % pour 800 millions d’euros au mois de juin, notamment suite aux restructurations opérées depuis la crise financière et la loi Lagarde votée en juillet 2010.

SIMULEZ VOTRE RACHAT DE CRÉDITS
Posted in Blog.